She Is The Music

Portrait of a beautiful girl with music instrument Gusli / Crédit photo : Evgeny Eremeev
Portrait of a beautiful girl with music instrument Gusli / Crédit photo : Evgeny Eremeev

Féministe ? Pas du tout. Mais alors pas du tout ! Alors vous demandez-vous, quel est l’objet de ce billet ? Un mouvement de laisser-aller pour se placer dans la mouvance des autres médias ?  Non, le mimétisme moutonnier n’est pas pour nous. Un acte manqué ? Encore moins.

Posons les choses. Depuis quelques années, de nombreux textes législatifs tentent (il est bien écrit “tentent”) de faire accéder plus facilement les femmes à des postes de responsabilité au sein des conseils d’administration d’entreprises. Ailleurs, on crée des concours exclusivement réservés aux femmes.

Nous tairons notre avis sur l’efficacité de ces mesures plutôt tendances. Et puis restons dans le milieu de la musique.

Des chiffres interpellants

Monde de la musique donc. Interpellants chiffres tout de même, qu’on soit peu ou pas féministe.

Alicia Keys donnait quelques chiffres en 2018 au “WOMEN IN MUSIC” :

    • Seules 22% des chansons de la pop music étaient attribuées à des artistes femmes.
    • Et seules 12% de ces chansons étaient attribuées à des compositrices.
  • Et pire… seules 3%  de ces chansons étaient orchestrées par des ingénieurs femmes et 2% étaient le travail de producteurs femmes.

Et pourtant ! La terre c’est encore 50% d’hommes et 50% de femmes. Enfin, c’est à peu près cela. Mais pas dans l’industrie musicale.

SITM ou She Is The Music

She Is The Music (SITM) est un organisme à caractère non lucratif dont l’objet est de promouvoir l’égalité et l’accès des femmes aux métiers de la musique. Fondé en 2018, cet organisme tente de répondre aux chiffres très alarmants dévoilés par une étude commandée par l’USC Annenberg Inclusion Initiative.

Si peu de femmes travaillent dans l’industrie musicale. Si peu qu’une réponse était attendue. Ne serait-ce que pour encourager et soutenir la créativité. Et la musique classique est invitée à rallier le mouvement.

La Database STIM

She Is The Music a annoncé le lancement d’une Database mondiale ouverte à toutes les femmes excerçant un métier de la musique. Quelques exemples : ingénieures, compositrices, productrices, assistantes et directrices de productions etc.

Sachez qu’il est désormais possible de s’y inscrire. Pour Gang Flow, c’est fait. Et vous ?

Vous souhaitez vous inscrire ? Cliquez ici