Les riches heures d’un duo harpe-contrebasse

Quand harpe et contrebasse mêlent leurs sonorités

Ce duo-là est rare. Précieux mais pas savant. Virtuose sans être exubérant. Brillant et délicat à la fois.

Quand harpe et contrebasse mêlent leurs sonorités, cristallines et limpides pour la harpe, graves et rondes pour la contrebasse, c’est un ailleurs qui vous surprend et vous charme de son élégance.

P2030402-1
Mathieu Petit (Contrebasse) et Anne Le Roy (Harpe), tous deux musiciens solistes à l’Orchestre National de Lille sous la direction d’Alexandre Bloch. Concert du 3 février 2019 à Marly (59). Crédit photo : Anne-Sandrine Di Girolamo

Anne Le Roy (Harpe) et Mathieu Petit (Contrebasse) sont solistes à l’Orchestre National de Lille. Ils ont aussi le talent de porter un programme intimiste fait d’histoires singulières en Italie, en France, en Argentine.

A l’heure italienne : la contrebasse devient un instrument soliste

harpe sq
Crédit photo : Anne-Sandrine Di Girolamo

Première pièce, premier ravissement. Les instruments se marient à la perfection dans un souffle de virtuosité…. Qui est donc Giovanni Bottesini ?

Contrebassiste encore trop méconnu, il est pourtant celui que ses contemporains surnommaient le “Paganini de la contrebasse”.

Chef d’orchestre très proche du grand Verdi, il est celui qui dirige la première d’Aida au Caire le 24 décembre 1871 à l’occasion de l’inauguration du Canal de Suez.

Il est aussi  un brillant compositeur qui a contribué à faire de la contrebasse un instrument soliste en composant nombres de pièces de musique instrumentale mais aussi une méthode.

A l’heure française : Harpe et contrebasse, cela n’existe pas ! De la pièce de genre à l’oeuvre de commande

A l’heure française, notre duo harpe et contrebasse emporte son auditoire et lui propose des retranscriptions inédites du répertoire français de la contrebasse ou de la harpe : Camille SAINT-SAENS, Gabriel FAURE… avant de l’emmener en terres nouvelles et oh combien créatives avec les pièces inédites de Jean-Claude GENGEMBRE. Des pièces contemporaines écrites à la demande de nos deux artistes et qu’il nous tarde d’écouter à nouveau.

A l’heure argentine : “Fais ce qui est important pour toi !”

Le concert se referme sur la musique riche et tourmentée du compositeur et bandonéoniste Astor PIAZZOLA, désormais célébré pour ses compositions de tango. Venu à Paris pour étudier la composition dans la classe de Nadia Boulanger, elle l’avait encouragé à écrire ce qu’il avait au fond de lui. “Fais ce qui est important pour toi”, lui aurait-elle dit…. Le public ne vous en remerciera jamais assez Madame.

Giovanni BOTTESINI : Elégie pour contrebasse et harpe
Camille SAINT-SAENS : Allegro appassionato pour contrebasse et harpe
Jean-Claude GENGENBRE : 5 valses miniatures pour contrebasse et harpe
Gabriel FAURE : Impromptu pour harpe
Gabriel FAURE: Romance pour contrebasse et harpe
Astor PIAZZOLA : Milonga Sin Palabras pour contrebasse et harpe
Astor PIAZZOLA : Night club 1960 pour contrebasse et harpe