Site icon Gang Flow

Trio Zadig : Something in Between

trio zadig something in between
trio zadig something in between

Something in between… Un premier disque du Trio Zadig disponible depuis mars 2019 chez Fuga Libera. Un premier disque qui ne ressemble pas du tout à un premier disque… car le mot clé c’est maturité.

En interrogeant savamment la question des influences dans l’art, il donne à écouter ces morceaux de passé que l’artiste transforme en éternel futur. 

Something in between c’est donc un programme abouti et trois talentueux comme nous les appellerons. Ils nous livrent une interprétation brillante et captivante d’une musique qui leur ressemble. 


Les trois talentueux du Trio Zadig

Le Zadig de Voltaire est l’histoire d’un voyage qui pose le problème de « La Destinée ». Le Trio Zadig est, pour sa part, un périple amical au pays de la très belle musique de chambre. 

Ian Barber (piano), Boris Borgolotto (violon) et Marc Girard Garcia (violoncelle) ont en commun une solide amitié. Ils ont aussi l’immense capacité à faire de chaque rencontre une opportunité artistique : Rencontre des deux amis d’enfance Boris et Marc avec Ian, alliance féconde des cultures franco-américaines et inoubliable « tutorat » de Menahem Pressler autour notamment du trio en la mineur de Maurice Ravel. 

Trio Zadig, Crédit photo : Bernard Martinez

Des explorations audacieuses et fraîches

Le Trio aime rappeler que Zadig, personnage éponyme de Voltaire, vient de l’hébreu « le juste » et  de l’arabe « le vrai ». Chez Voltaire, Zadig est un simple bourgeois de Babylone qui devient par son mérite premier ministre avant de subir (et d’explorer avec curiosité !) les fantaisies du sort et de la destinée.

Bien nommé ce trio si juste et vrai dans ses interprétations ! Audacieux et nouveau, il explore et fait savoir combien il est agréable de rencontrer ce qui est un peu différent de nous-mêmes et de nos goûts habituels. 

Au programme de Something in Between : des extraits de Candide (1956) et de West Side Story (1957) de Léonard Bernstein, brillamment arrangés par Bruno Fontaine. Et puis Asfar, création de Benjamin Attahir pour le Festival de Pâques d’Aix en Provence en 2018. Enfin, le Trio en la mineur pour piano, violon et violoncelle (M.67) composé en 1914 par Maurice Ravel. 

Something in Between explore donc ces partitions singulières qui ont en commun une philosophie identique de la démarche créatrice : une philosophie de « l’entre-deux » remarquablement commentée et expliquée par Hugo Rodriguez dans le livret qui accompagne le disque. Voici pour le programme…

Reste la musique. Le Trio Zadig a l’expression puissante et sait jouer de la rythmique à la perfection. Il sait aussi montrer la musique « de l’intérieur ». Nul besoin de brillantes et larges orchestrations. Ces trois là emplissent tout de leur puissance et emportent, sur leur passage, notre admiration. 


Quitter la version mobile