Un Duo Tartini au plus près de l’émotion

Continuo, Addio!

Le Duo Tartini présente au public un disque Muso particulièrement réussi. Un parcours musical de duos et de sonates pour violon et violoncelle écrits tout au long du dix-huitième siècle. Une proposition d’écoute et de découverte d’une pratique avérée mais peu connue, celle de violonistes virtuoses qui se produisaient en duo avec des violoncellistes non moins talentueux.


David Plantier et Annabelle Luis
David Plantier et Annabelle Luis @Jana Jocif

Duo Tartini ou bien … David Plantier et Annabelle Luis. Violoniste et violoncelliste. Magnifique duo de musiciens finement complémentaires. David Plantier avoue avoir « toujours été un peu rat de bibliothèque », savant peu disert mais utilisant toujours le mot juste. Annabelle Luis, spontanée et souriante, soudain plus réservée quand il s’agit de remettre la musique (et l’émotion) en mots. Et puis, un disque qui leur ressemble : Continuo, Addio ! Fruit d’une recherche musicologique longue de plusieurs années et moment musical au plus près de l’émotion. On découvre, en effet, « une nouvelle image sonore » avec un violon et un violoncelle qui dialoguent « au même niveau » mais aussi des pièces de toute beauté, injustement méconnues du public.

« Un peu rat de bibliothèque » et fervent défenseur de répertoires méconnus

Un premier disque en 2015 consacré au grand violoniste Giuseppe Tartini. Quelques années de recherches … David Plantier l’avoue d’emblée lors de notre entretien. « J’ai toujours été un peu rat de bibliothèque ! J’aime cela, chercher et défendre des répertoires peu connus. » De partition en partition…. « Quand on fait des recherches, on découvre forcément des choses qu’on ne connait pas. C’est comme cela que j’ai découvert le compositeur français Pierre Lahoussaye. Il y a un an, je n’en avais jamais entendu parler. C’est en tombant sur une partition dans laquelle il était mentionné que j’ai découvert son existence. » Et quand on est « rat de bibliothèque », passionné et curieux, on finit par retrouver des partitions de ce Pierre Lahoussaye et on avance si bien que cet élève du fameux Giuseppe Tartini fait partie du voyage musical auquel nous sommes conviés par ce nouveau disque.

Duo Tartini

La question que nous posons alors à David Plantier semble naturelle. Fait-il oeuvre d’historien ou de musicien en proposant ce disque ? « Il est difficile de hiérarchiser. Je suis un musicien qui défend son répertoire, qui cherche en dehors des sentiers battus. Cela, c’est certain. » C’est que l’intérêt de ce disque Continuo, Addio ! réside assurément dans la qualité du travail musicologique qui a été mené par nos musiciens autour du « continuo ». David ajoute : « Nous avons travaillé sur ce moment d’histoire de la musique où des pratiques nouvelles se mettent en place et que je décris dans le livret. Un moment où les habitudes sont bousculées, où les compositeurs cherchent de nouveaux langages. Entre la période baroque et la période classique, il y a ce moment très particulier qui nous aide à comprendre comment on est passé du baroque au classique, car évidemment tout ne s’est pas fait du jour au lendemain. »

Un duo violon-violoncelle historique

Découvrir d’autres pratiques musicales

En proposant de travailler sur la formation violon-violoncelle à la moitié du dix-huitième siècle, le Duo Tartini propose un angle de vue original. Sans aucunement discuter les connaissances sur la présence des instruments harmoniques dans la réalisation de la basse continue, il propose au public de découvrir d’autres pratiques musicales de l’époque, avérées mais moins répandues.

Duo Tartini
Duo Tartini. Crédit photo : Concert d’Astrée

Annabelle Luis revient sur l’importance du duo violon-violoncelle en cette moitié du dix-huitième siècle. « Le violon et le violoncelle dialoguent au même niveau, et cela bien avant Kodaly. En fait, la pratique du duo est très répandue à l’époque classique, mais elle l’était aussi déjà à l’époque baroque. Certains diront que c’est un « sous-genre » mais il faut comprendre plutôt que le répertoire du duo est très important à l’époque car il permettait aux gens de faire de la musique dans leur salon. » David Plantier d’expliciter plus avant : « Ces musiciens ont cherché la complémentarité des deux instruments à cordes en les invitant à se répondre avec toutes les doubles cordes, les triples cordes, les accords. Mais pour bien comprendre, il faut aussi dire que l’écriture du violon chez ces compositeurs est très riche et c’est aussi pour cela qu’on a moins besoin de soutien harmonique car l’harmonie est déjà dans l’écriture du violon. Par conséquent, ajouter du clavecin ou de l’orgue alourdit alors qu’avec deux instruments à cordes, le tout résonne comme par sympathie. »

Un Duo Tartini bien-nommé

Continuo, Addio ! propose donc un voyage musical, sous les notes rondes, chantantes et expressives de duos, sonates et caprices pour violon et violoncelle. Giuseppe Tartini, le fameux virtuose de Padoue, en est le coeur. « Tartini attirait à Padoue depuis l’Europe entière les meilleurs violonistes du moment. Je crois qu’on ne se rend pas compte aujourd’hui de l’aura dont il jouissait. Il fallait absolument le rencontrer et étudier avec lui.« , rappelle David Plantier. Sa Sonate en sol majeur (Brainard G7) ouvre donc le disque. Viennent ensuite ses élèves (Pietro Nardini et Pierre Lahoussaye) et ceux qu’il a pu influencer au cours du siècle.

Et puis Giuseppe Tartini voyageait avec Antonio Vandini, son ami violoncelliste. « Tartini et Vandini ont vraiment joué ensemble le répertoire. Il existe ces sonates où Tartini écrit « avec violoncelle » et il n’y a pas de chiffrage sur la partition. » ajoute Annabelle Luis. Deux amis musiciens que rien n’a jamais séparé, de Padoue à Prague, Tartini et Vandini, ou un duo historique que David Plantier et Annabelle Luis appellent à renaître d’une bien belle façon.

Un extrait du disque : La sonate en sol majeur de Giuseppe Tartini

Concert de lancement du disque à la Salle Cortot (Paris) le 17 Octobre 2019 à 20h30

Pour consulter le site internet de David Plantier

David Plantier et Annabelle Luis sont aussi des musiciens du Concert d’Astrée. Consultez ici notre article sur l’un des concerts donnés par d’autres solistes du Concert d’Astrée à la Villa Cavrois : https://gang-flow.com/2019/06/02/les-solistes-du-concert-dastree-a-la-villa-cavrois-precieux/

Les commentaires sont fermés.