Ils jouent aux Invalides 40 ans après le Conservatoire

Les Invalides, une saison musicale extrêmement riche, mais aussi de jolies histoires. Celle-ci appartient au pianiste Jean-Marc Luisada et à François Boulanger, chef de l’Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine.

40 ans plus tard… Jean-Marc Luisada et François Boulanger ont étudié ensemble au Conservatoire de Paris. Tous les mercredis matin, ils assistaient ensemble aux classes d’harmonie. Les voici, le quinze octobre 2019, en concert dans la majestueuse Cathédrale Saint-Louis. Bien sûr, il n’est pas rare que des musiciens formés dans la prestigieuse maison parisienne partagent ensemble, au cours de leur carrière, les frissons et les émotions de la scène. Pourtant, ce concert-là avait une âme. Complicité, tendresse, élégance… Chaque geste, chaque regard des deux musiciens portait un peu des heures de jeunesse passées ensemble.


François Boulanger et Jean-Marc Luisada. Invalides

Au programme de ce concert, des extraits de Water Music de Georg Friedrich Haendel, le concerto en ré majeur pour piano et orchestre de Joseph Haydn, des extraits de la Symphonie de chasse pour orchestre de François-Joseph Gossec et le concerto n°9 en mi bémol majeur Jeune homme de Wolfgang Amadeus Mozart.



Les oeuvres de Haendel et Gossec évoquent la musique de plein air et la chasse. Les sons ronds et nobles des cors soli de Jean-Michel Tavernier et David Pastor ont empli la cathédrale de splendeur et de force toute souveraine. Des sonorités élégantes que, par contraste subtil, les deux concertos pour piano de Haydn puis de Mozart, interprétés par Jean-Marc Luisada, ont complété de leurs sonorités tendres et finement ciselées.

Quel plaisir ce concert ! Un chef d’orchestre à la gestuelle aussi fine et au sourire d’une bienveillance précieuse. Un pianiste à l’apparente décontraction qui n’en concentre que mieux, en ses seules mains, toute la sensibilité et la délicatesse de deux chefs d’oeuvre du style classique. Des regards furtifs mais visiblement emplis des souvenirs de jeunesse entre les deux artistes. Un concert unique, quarante ans plus tard.

Lisez notre article sur la Saison Musicale des Invalides 2019

Pour en savoir davantage