Telemann (l’inventif), Gottfried Von Der Goltz (le talentueux)

Telemann, adulé par ses contemporains, a écrit une musique qui a su leur plaire. Telemann. Compositeur bien dans son époque, sachant écrire pour le mécène protecteur et aussi bien pour le musicien professionnel ou amateur, souvent bourgeois. C’est là dresser un portrait trop rapide du compositeur mais là n’est pas notre propos. Ici, quelques six sonates pour violon publiées pour la première fois en 1715 et magistralement enregistrées dans un disque Aparté disponible depuis le 22 novembre 2019.


Proximité du compositeur Telemann et de son interprète, Gottfried von der Goltz

Telemann

Gottfried von der Goltz est premier violon et chef du fameux Freiburger Barockorchester.

Accompagné de Annakatrin Beller (violoncelle), de Torsten Johann (orgue positif) et de Thomas Boysen (théorbe), il interprète les six sonates à violon seul, dites de Francfort de Telemann. D’un jeu, inventif et riche, il fait honneur à génie créatif du grand Telemann.

Telemann : Des sonates pour un monarque, publiées dans une ville libre

Les six sonates à violon seul sont peut-être un joli exemple de ce que la vie des artistes se nourrit de tout. Publiées en 1715 à compte d’auteur à Francfort, elles marquent pour le compositeur une sorte de césure. Voilà, en effet, trois années que le fameux et adulé compositeur vit à Francfort.

Qu’il ait voulu quitter la Cour d’Eisenach pour se libérer de ses lourdes fonctions de maître de chapelle. Et échapper ainsi au bon vouloir, peut-être lunatique, du Prince. Ou qu’il ait souhaité s’éloigner d’un lieu où il avait perdu son épouse de façon brutale et précoce. Ou bien encore qu’il ait envisagé l’air frais et nouveau d’une ville libre où on lui offrait un poste stable. Peu importe. Nous voici à Francfort dans ce qu’il décrit, plus tard en 1740, comme « une liberté de vie agréable« . Une manière de compenser la perte subie en quittant « un maître gracieux et de merveilleux virtuoses. » (Extrait de l’autobiographie de Telemann cité par Martin Bail).

Restent donc les oeuvres. Les six sonates à violon seul étaient accompagnées, à l’origine, au clavecin. Elles sont dédiées au prince Johann Ernst IV de Saxe-Weimar, mais publiées en 1715 à Francfort. Francfort, ville libre, exceptionnellement libre dans l’Allemagne absolutiste d’alors.

Richesse d’invention de l’un, raffinement du jeu de l’autre

Alors qu’elles ne sont guère enregistrées, ces « Six sonates à violon seul » de Telemann intéressent par un jeu de contrastes. Toutes sont en quatre mouvements. Toutefois, certaines adoptent la forme typique de suite à la française (avec allemande, courante, sarabande et gigue). D’autres suivent « un schéma classique comprenant la séquence adagio, allegro, largo, allegro« , écrit Torsten Johann. L’ordre des tonalités aussi… (sol mineur, ré majeur, si mineur, sol majeur, la mineur et la majeur). On sous-entend la liberté. A qui veut faire résonner ces sonates dans son salon, pas d’ordre imposé. Que la musique touche. C’est tout.

Au-delà de la structure et des tonalités, le compositeur se joue donc des conventions. Il préfère, en effet, travailler le narratif émotionnel… Par le jeu de « mélodies chantantes, d’une harmonie agréable aux tournures surprenantes et un sens infaillible du timbre de l’instrument » (Torsten Johann), Telemann transporte. Narratif émotionnel… C’est là qu’excelle Gottfried von der Goltz dont le jeu transpire du raffinement et de la culture nécessaires à qui soumet au grand Telemann une interprétation de ces sonates.

Ecouter quelques extraits


Pour en savoir davantage

A découvrir aussi


Anne-Sandrine Di Girolamo Bach Baroque Beethoven Brahms Chef d’orchestre Chopin Clavecin Compositeur contemporain Compositeurs russes Concert Concerto Cordes Debussy Festival Flûte Franz Liszt Gang Flow Harpe Lecture Littérature Mahler Maurice Ravel Mozart Musique ancienne Musique baroque Musique classique Musique de chambre Opéra Orchestre Orchestre National de Lille Orchestre symphonique orgue Piano Polyphonie Pédagogie Ravel romantisme Russie Sonate Viole de gambe Violon Violoncelle Vivaldi

Les commentaires sont fermés.