Lucienne Renaudin Vary : gaie trompette du prix Waser 2019

Lucienne Renaudin-Vary

Lucienne Renaudin Vary a reçu le prix Arthur Waser 2019 de la Fondation Arthur Waser et de l’Orchestre Symphonique de Lucerne. A la suite du concert des lauréats dirigé par Elena Schwarz, le 6 février 2020 à Lucerne, elle évoque sa conception de la vie de musicien. Tout au naturel et à la joie d’être sur scène !

Une trompettiste toute en polyvalence pour un prix exceptionnel

Créée en 1999, la Fondation Arthur Waser est une organisation à but non lucratif. Au nombre de ses ambitions, soutenir des projets culturels et artistiques. Elle est ainsi l’un des principaux sponsors de l’Orchestre symphonique de Lucerne et promeut de jeunes solistes exceptionnels grâce au Prix Arthur Waser. Un prix décerné tous les deux ans depuis 2013.

Lucienne Renaudin Vary est la quatrième lauréate du prix. Elle succède au pianiste George Li (2017), au violoncelliste Edgar Moreau (2015) et à l’organiste Sebastien Küchler-Blessing (2013). Si le jury a apprécié le charisme et la joie de jouer contagieuse de la jeune trompettiste, il a également noté sa polyvalence.

La jeune musicienne évoque cette polyvalence avec le naturel qui est sien. « J’adore tous les styles de musiques. J’ai commencé à étudier le jazz et le classique en même temps. Cette dualité fait partie de ma vie. » A tel point que cette trompettiste classique importe souvent un bis de jazz là où on ne l’attendrait pas. Lors du concert du 6 février 2020 à Lucerne, elle a interprété un medley de George Gershwin (An american in Paris) puis un medley de Léonard Bernstein (West Side Story) puis a proposé aux convives de la soirée un « after jazz » selon sa propre expression. « Pour moi, c’est naturel. Je ne réfléchis pas car j’adore les deux. Je ne me vois pas jouer que du classique ou que du jazz. C’est instinctif. »

Etre sur scène, c’est être chez elle

Lucienne Renaudin-Vary

Soliste révélation des Victoires de la Musique Classique en 2016, Lucienne Renaudin Vary le dit très simplement. « J’adore être sur scène. J’adore le travail qu’on mène avant un concert avec le chef d’orchestre. J’aime être avec les musiciens. Vraiment, mon grand plaisir c’est d’être sur scène et de partager la musique avec le public. C’est vraiment cela mon truc. »

Elle qui parle du concert du 6 février comme d’un moment « génial », ne tarit pas d’éloge sur l’Orchestre Symphonique de Lucerne et le chef Elena Schwarz. « Humainement et musicalement, nous avons tout de suite échangé de manière très naturelle. Il y avait une sorte d’énergie positive extraordinaire. » Une énergie qui ne devrait pas se tarir. Forte de l’honneur et de la reconnaissance qu’elle exprime aux membres du jury du Prix Arthur Waser, la jeune soliste envisage de réinvestir le prix reçu dans un nouvel instrument mais aussi dans la commande d’une oeuvre contemporaine pour trompette. Tout pour continuer à apprécier les plaisirs de la scène, et le public d’attendre la sortie d’un troisième album, prévu pour 2021.

En savoir davantage sur la Fondation Arthur Waser : https://www.arthur-waser-stiftung.ch/

Ecouter Lucienne Renaudin Vary

Découvrir le site internet de l’artiste et les dates de ses prochains concerts : https://www.warnerclassics.com/artist/lucienne-renaudin-vary?lang=fr

Découvrir un autre artiste Warner


Nos articles récents


Accordéon Baroque Beethoven Boléro Brahms Chef d'orchestre Chevalier de Saint-Georges Chopin Compositeur contemporain Concert Concerto Cor Cordes Debussy Ensemble Gang Flow Erard Festival Flûte Franz Liszt Gustav Mahler Harpe Lecture Mahler Maurice Ravel Mozart Musique ancienne musique baroque Musique classique Musique de chambre Opéra Opéra de Paris Orchestre Orchestre National de Lille Orchestre symphonique Piano Polyphonie Pédagogie Ravel romantisme Russie Viole de gambe Violon Violoncelle Vivaldi