Quand nos chers musiciens prennent la plume

Quand les musiciens, confinés, prennent la plume…Treize artistes, lauréats de la Fondation Banque Populaire, livrent leur regard sur la période inédite du confinement. L’ouvrage publié aux Editions La Lettre Du Musicien, espérons-le, ne sera qu’un hapax dans l’histoire du monde économique de la culture.

Faut-il pourtant espérer un simple retour au passé ? Ce repli forcé de chacun en son for intérieur serait-il une invitation, divine incantation, à infléchir les us et coutumes de l’industrie culturelle ?

Pour Antoine Pecqueur, directeur de la rédaction de La Lettre Du Musicien, « Ces lettres posent la question du monde d’après. La culture doit se repenser à l’heure de la transformation écologique de notre société, rendue encore plus urgente depuis la pandémie. » L’heure est donc aux questionnements de nos pratiques passées. Ou bien aux plus folles espérances.

Des lettres de musiciens confinés : Entretien avec Antoine Pecqueur

Dessins de Rodho (extraits des Lettres de musiciens confinés).

Au secteur culturel d’être le fer de lance de ce changement d’ère.

Antoine Pecqueur, Directeur de la Rédaction de la Lettre du Musicien, in Lettres de musiciens confinés

La Fondation Banque Populaire et La Lettre du Musicien ont décidé d’encourager le projet Donnons pour Démos – A chaque enfant son instrument, en reversant les recettes des ventes de ce livre à cette cause importante.



Vous aimerez aussi…


Nos publications récentes

Les commentaires sont fermés.