Fondation Gisèle Tissier-Grandpierre : la harpe a la part belle

La Fondation Gisèle Tissier-Grandpierre fait la part belle à la harpe. L’histoire est touchante. En 1988, la harpiste Gisèle Tissier-Grandpierre décède. Elle lègue à l’Institut de France la Villa Beau-site, située au flanc du Mont Boron à Nice ainsi que sa collection de soixante-six instruments anciens (dont dix-huit harpes).