Site icon Gang Flow

Concert d’Astrée : Ah quel bonheur de vous revoir !

Concert d’Astrée ! Qu’il était prenant de vous retrouver sur la scène de l’Opéra de Lille ce samedi 3 octobre 2020. La création scénique que vous tous, chanteurs, musiciens, artistes et professionnels de la mise en scène avez offert au public était exceptionnelle. Pour tout et en tout, vos propositions artistiques ont fait plier les contraintes imposées par ces temps incertains. Ah quel bonheur de vous revoir !

Le Retour d’Idoménée est une nouvelle production de l’Opéra de Lille. Imaginé d’après la tragédie lyrique Idoménée d’André Campra (1660-1748) sur un livret d’Antoine Danchet (1671-1748), ce spectacle est de toute beauté. Il ouvre le festival porté par l’Opéra de Lille qui se tiendra du 3 au 17 octobre 2020. (L’Inattendu festival).

En ces temps incertains, les contraintes plient sous la qualité des propositions artistiques du Concert d’Astrée

Des circonstances actuelles, il n’est nul besoin de faire cas ici. Le monde du spectacle vivant, tout comme les autres secteurs de l’économie, en sont durement affectés. Il était ainsi prévu que l’opéra Idoménée de Campra soit donné en ce début de saison à l’Opéra de Lille. La situation sanitaire actuelle a eu raison de ce rêve, tout comme de bien d’autres projets.

Qu’à cela ne tienne, prenant exemple sur le modèle classique de la tragédie où la péripétie sert à faire courber l’échine au destin, à infléchir un chemin qu’on pensait inexorablement tout tracé, Emmanuelle Haïm (direction musicale) et Alex Ollé (mise en scène) proposent au public une création originale tirée de l’opéra Idoménée de Campra et intitulée, non sans une petite pointe de malice, Le Retour d’Idoménée.

Nous reprendrons ici les termes de la brève de programme rédigée par Thomas Thisselin. « En écartant dans cette version les apparitions divines et le décorum baroque, les créateurs nous proposent d’écouter le coeur le plus délicat de la partition de Campra. » C’est bien cela. Le coeur le plus délicat de la partition ! Nous serions toutefois particulièrement sommaires si nous n’évoquions la précision et la rigueur de la direction d’Emmanuelle Haïm. Le son absolument parfait des musiciens, la remarquable interprétation des chanteurs et du choeur. Et aussi la mise en scène tout à fait époustouflante d’intensité toute tragique. Avec plus de contraintes (durée du spectacle réduite, orchestre sur scène, chanteurs interdits de toute proximité, impossibilité des mouvements de choeur..), le Concert d’Astrée a fait mieux encore qu’à son accoutumée. Et c’est peu dire.

« Ah, quel bonheur de vous revoir ! »

Au coeur du livret écrit par Antoine Danchet et lui-même très inspiré de la tragédie éponyme de Crébillon, Idoménée. Idoménée est un roi victorieux, héros crétois du siège de Troie. De retour en Crète, son vaisseau est assailli par les fureurs d’une mer déchaînée. En proie à la terreur du naufrage qui s’approche, le roi crétois fait voeu à Neptune d’immoler le premier être vivant qu’il rencontrerait à son retour sur la terre de Crète. Le roi est sauvé. Mais c’est son propre fils, Idamante, qui l’accueille sur la terre… Et là n’est encore que le premier cercle des tourbillons tragiques au coeur desquels le personnage est englouti. Car Antoine Danchet complique l’histoire en amenant le père et le fils à tomber amoureux de la même femme, Ilione.

Aventure et amours contrariés sont donc les éléments fondateurs de l’opéra Idoménée. Toutefois, son intérêt réside dans la qualité du portrait psychologique de chaque personnage et la place centrale conférée à l’orchestre. La valeur profonde du spectacle interprété par les musiciens et les chanteurs autour d’Emmanuelle Haïm réside, quant à elle, dans le rendu parfait de cet équilibre fragile entre les évènements tragiques démesurés et les tourments intérieurs des personnages. Bien des scènes du Retour d’Idoménée sont ainsi d’une rare perfection, comme la scène des retrouvailles d’Ilione et d’Adamante, à qui nous avons emprunté notre titre « Ah, quel bonheur de vous revoir ! ». En espérant que Campra nous pardonnera d’avoir ainsi mêlé son texte à nos soucis modernes.

Après Le Retour d’Idoménée, nous voici impatients d‘Idoménée par le Concert d’Astrée

Le Retour d’Idoménée est une création originale qui restera dans notre mémoire. Parce qu’ils ont transformé les obstacles en arguments, tous les musiciens et chanteurs du Concert d’Astrée ainsi que le metteur en scène et son équipe ont proposé la version supplémentaire et incontournable de l’Idoménée de Campra. De ceux qui ont su vaincre avec un tel talent les rigueurs et les contraintes de nos temps incertains, nous attendons impatiemment de découvrir encore les propositions. Idoménée n’en a pas terminé avec la scène du Concert d’Astrée.

Photographies : (c) Simon Gosselin (pour Le Retour d’Idoménée) et Marianne Rosenstiehl (pour le portrait d’Emmanuelle Haïm).

Découvrir le Concert d’Astrée

https://www.leconcertdastree.fr/

Vous pourriez aimer aussi..

Abonnez-vous à Gang Flow !

Quitter la version mobile