Lisztomanias : Une intense soif de beauté et de lien social

lisztomanias

Le festival Lisztomanias de Châteauroux fête cette année les 250 ans de la naissance de Beethoven. Une très belle et large programmation s’offre au public. Parmi les artistes présents : Nicholas Angelich, François Dumont et l’Orchestre Pasdeloup, le Duo Jatekok, Félicien Brut et le Quatuor Hermès, Aline Piboule, Pascal Amoyel, Nicolas Stavy, Marc Coppey, Nicolas Dautricourt.

La jeunesse est aussi au rendez-vous avec l’Académie Liszt de jeunes solistes par Bruno Rigutto et l’Académie Liszt d’improvisation dirigée par Karol Beffa, incluant deux conférences et un atelier pour enfants.

Lisztomanias, l’exemple de Liszt

Jean-Yves Clément, directeur artistique du festival, a les mots justes. « La crise du Covid 19 démontre à quel point est intense notre soif d’art et de beauté, mais aussi de solidarité et de lien social. Rappelons que Liszt montra l’exemple lors des épidémies de choléra de 1832 et 1838, en jouant à l’attention des victimes. Elle a stimulé notre volonté de diffuser la portée du message lisztien, en particulier dans la perspective du 20e anniversaire du festival en 2021. »

Ce festival créé en 2020 au pays de Georges Sand, célèbre et partage la culture, respectant ainsi les voeux de George Sand et de Franz Liszt eux-mêmes. Sont ainsi maintenues cette années les Lisztomanias Humanitaire qui s’ouvriront le 14 octobre avec Les Dialogues d’Oksyrian. La soirée met en lumière le pianiste Nima Sarkechik et le Trio Chakam. Elle est organisée en collaboration avec les services culturels et sociaux de la Ville de Châteauroux. De même, ces Lisztomanias Humanitaire se poursuivront toute la semaine à travers une programmation off.

La programmation

Mercredi 14 octobre, 17h : Ouverture des Lisztomanias Humanitaire avec Les Dialogues d’Oksyrian. Soirée musicale autour de Nima Sarkechik, piano et du Trio Chakâm (Sogol Mirzaei, târ / Christine Zayed, ganun / Marie-Suzanne, viole de gambe, précédée de deux conférences sur les musiques du monde arabe.

Samedi 17 octobre, 9h30 : Académie d’interprétation dirigée par Bruno Rigutto. 17h : Impromptu – Récital Chaun Choo, piano (1er Prix du Concours international d’Istanbul). 20h30 : Spectacle – « Looking for Beethoven » – Pascal Amoyel, piano

Lundi 19 octobre, 9h30 : Académie d’improvisation dirigée par Karol Beffa. 14h : Ciné-concert – L’Ange de la rue, de Frank Borzage (1928) – Karol Beffa. 17h : Impromptu – Franz et Ludwig – Nicolas Stavy, piano (Beethoven, Liszt). 20h30 : Récital – Franz et Ludwig – Nicholas Angelich, piano (Beethoven, Liszt)

Mercredi 21 octobre, 10h : Concert jeunes solistes : Maxime Alberti, Tsuba Tatsuno, Gaspard Thomas.

Vendredi 16 octobre, 9h30 : Académie d’interprétation dirigée par Bruno Rigutto. 15h : Conférence – « Le nom de Beethoven est sacré en art » – Nicolas Dufetel. 20h30 : Concert – L’Hymne à la joie transcrit par Liszt ! – Duo Jatekok, à deux pianos (Beethoven / Liszt, 9ème Symphonie).

Dimanche 18 octobre, 9h30 : Académie d’interprétation dirigée par Bruno Rigutto. 14H30 : Conférence – « Beethoven et Liszt, deux frères face à l’infini… » – Philippe André. 17h : Impromptu – « Liszt et Greif », Hommage à Olivier Greif (1950-2000) – Aline Piboule, piano (Greif, Liszt). 20h30 : Concert – « Neuf », Hommage à Beethoven – Félicien Brut, accordéon / Quatuor Hermès / Édouard Macarez, contrebasse

Mardi 20 octobre, 9h30 : Académie d’interprétation dirigée par Bruno Rigutto. 13h30 : Atelier pour enfants. 17h : Impromptu – Elisa Bella-Köhn, piano / Emmanuel Tjeknavorian, violon. (Beethoven, Liszt). 20h30 : Concert – L’héroïsme romantique – Bruno Rigutto, piano / Nicolas Dautricourt, violon / Marc Coppey, violoncelle (Beethoven, Liszt, Tchaikowsky).

  • lisztomanias
  • lisztomanias
  • lisztomanias
  • lisztomanias
  • lisztomanias
  • amoyel
  • lisztomanias
  • lisztomanias
  • lisztomanias
  • lisztomanias
  • lisztomanias

Photographiées gracieusement communiquées par le Festival Lisztomanias. Aucune reproduction autorisée.

Les Lisztomanias Humanitaire

Vous aimerez aussi…

Abonnez-vous à Gang Flow. C’est gratuit