Les belles couleurs d’Alexandre Collard et Nicolas Royez

Alexandre Collard

Alexandre Collard et Nicolas Royez. Cor et piano. Français et coloristes avertis. De leur désir d’enregistrer ensemble un disque de musique française, ils font naître un moment magnifique de poésie et de couleurs. Ils le nomment Aquarelles, s’inspirant des Ariettes oubliées écrites par Claude Debussy sur un poème de Paul Verlaine.

Aquarelles est disponible au label Paraty.

Aquarelles par Alexandre Collard et Nicolas Royez : français, multiple, et finement chamaré

Trois français, une belge, et une belle heure d’écoute. Avec Aquarelles, Alexandre Collard et Nicolas Royez mêlent brillamment les sonorités du cor et du piano, mettant ainsi en valeur une musique française pleine de couleurs, riche et sensible. Cette musique, c’est celle de trois compositeurs français et d’une musicienne belge de la fin du 19ème siècle et du 20ème siècle. Jean Françaix, Claude Debussy, Eugène Bozza, Jane Vignery interprétés par deux jeunes musiciens magnifiques.

Du panache et de l’esprit

Divertimento et Canon à l’octave de Jean Françaix ouvrent et referment le voyage. Ces pièces pétillantes et dynamiques sont tout allure et esprit. Du panache, de l’humour et de l’humeur. Tout ce qui fait la réputation de la musique française du XXème siècle. Avec Claude Debussy et ses Ariettes oubliées, écrites sur les pièces éponymes de Paul Verlaine et intégrées au recueil Romances Sans Paroles, on entre plus encore au coeur de l’esprit français. Ces pièces ont été composées entre 1885 et 1887, pour la plupart à Rome. Dédiées à la cantatrice Mary Garden, elles montrent à quel point il n’est pas question seulement d’allure et d’esprit mais de justesse, de précision, de délicatesse et d’infinie poésie. Le cor, instrument puissant, joue comme sur un fil et chante. Sans aucun doute le résultat (aussi) du merveilleux travail de transcription d’Alexandre Collard.

De l’héroïque ou du bucolique

Vient l’oeuvre la plus fameuse d’une compositrice belge, Jane Vignery. Née à Gand en 1913, Jane Vignery a été l’élève de Nadia Boulanger et de Paul Dukas à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Etat d’esprit héroïque et ludique à la fois pour cette Sonate pour Cor Op.7. Un chef d’oeuvre méconnu, dont l’enregistrement signe un hommage remarquable à cette musicienne qui a enseigné au Conservatoire de Gand jusqu’à son décès tragique en 1974. Et puis Eugène Bozza, ancien directeur du Conservatoire de Valenciennes et ses six pièces très bucoliques. Les titres ne tromperont en effet personne… En forêt, En Irlande, Chant lointain, Sur les cimes, Entretiens. Et personne ne se trompera non plus sur la valeur et le talent des musiciens qui les interprètent. Que de maîtrise et de justesse !

Aquarelles, une très belle heure d’écoute. A la française. Multiple, et finement chamaré.

S’abonner à Gang Flow