Site icon Gang Flow

Earl Wild, le pianiste aux six présidents, par Vittorio Forte

Earl Wild
Vittorio Forte

EARL WILD : (RE)VISIONS, voici un disque original et empli de belles promesses tenues. Vittorio Forte emmène le public à la rencontre du grand Earl Wild, pianiste virtuose américain à la carrière fulgurante et libre tout en offrant un point de vue et une perspective intéressante sur le grand répertoire. C’est que l’américain était un personnage. Immense virtuose, il était aussi un formidable transcripteur et arrangeur que le pianiste Vittorio Forte présente dans un disque absolument splendide disponible au label italien Odradek.

Earl Wild, le pianiste américain qui a joué devant six présidents

Etrange. Présenter un pianiste en commençant par énumérer le nombre de présidents devant lesquels il a pu jouer ? Qui pourrait assurer, sans prendre de risques incommensurables, qu’être président donne le goût de la musique et encore plus le sens de ce qu’est le talent ? Personne. Mais nous sommes aux Etats-Unis et en d’autres temps. Voici donc le pianiste Earl Wild, institution à lui seul. Il a joué devant six présidents consécutifs : Hoover, Roosevelt, Truman, Eisenhower, Kennedy et Johnson. Dirigé par des chefs d’orchestre comme Toscaninni, Stokowski, Klemperer ou Copland, il a aussi servi dans l’armée américaine durant la seconde guerre mondiale. Et souvent accompagné Eleanor Roosevelt durant sa tournée de soutien à l’effort de guerre. Séquence terminée.

Le personnage est une institution. Le musicien ne l’est pas moins. Interprète virtuose, Earl Wild est aussi un transcripteur prolifique, libre, enchanteur. Décédé en 2010 à l’âge de 94 ans, il laisse un « carnet de transcriptions » impressionnant de richesse et d’ouverture. C’est que l’artiste était aussi à l’aise dans le répertoire dit « classique » que dans la musique de Gershwin. Ce que le disque imaginé par le pianiste Vittorio Forte retranscrit avec brio. De belles pages de Handel, de Marcello, de Rachmaninov, de Tchaikovsky ou … de Gershwin. Un piano sensible, joueur et hautement fidèle à l’esprit du transcripteur qui lui-même titillait les génies, avec un soupçon de liberté et une admiration folle.

Earl Wild : (RE)VISIONS : Teaser

S’abonner à Gang Flow

Quitter la version mobile