Stéphanie des Horts chez les heureux du monde : vivre la splendeur de l’instant

Stéphanie Des Horts

Stéphanie des Horts. Ou La panthère, Le secret de Rita H, Le bal du siècle, Pamela, Les soeurs Livanos, Jackie et Lee. Et puis Les heureux du monde, roman paru aux Editions Albin Michel il y a tout juste quelques jours.

Voici l’histoire d’un couple américain qui se réfugie en France après avoir fuit la prohibition. Gerald et Sara Murphy. Riches, curieux de tout, gourmands des arts, mécènes et sources d’inspiration. Les heureux du monde, c’est une virée au coeur des années folles, quand des cercles d’amis très fous et très libres cultivaient l’art de l’ivresse créative. Ici Picasso. Là Cole Porter. Le groupe des six, Hemingway aussi. Et puis Scott Fitzgerald qui prend les Murphy pour modèle et leur dédie Tendre est la nuit.

Au coeur de ce roman historiquement informé, tant d’histoires, de regards émerveillés qui se mueront en chefs d’oeuvres. Tant de fêtes, aux sources du rêve et de la création. Tant de coups du destin aussi….

Entretien avec Stéphanie des Horts : Les Murphy, les Fitzgerald et les autres au beau milieu des années folles

Pour regarder l’entretien, cliquez sur l’image ci-dessous

« The Mad Beach Tea Party ». C’est comme ça qu’ils l’ont appelée. Ils ont lancé des invitations. Partout. Et ils sont tous venus. De Paris, Biarritz, Deauville, du Touquet ! L’Hôtel du Cap est plein. On aère les chambres, on secoue les courtes-pointes, on astique les pieds des lampes. The Mad Beach Tea Party, c’est aujourd’hui, c’est déguisé, c’est sur la plage. Rolls-Royce, Bentley, Bugatti, Farman sont garées sur les hauteurs. La journée est brûlante, le soleil au zénith, Les échos du jazz résonnent. On s’enivre, on picore, des nappes sont étendues, mille petits plats sont disséminés çà et là, les seaux à glace sont calés dans le sable, champagne, chianti, Clacquesin et vodka à gogo. »

Stéphanie des horts, les heureux du monde, Albin michel

S’abonner à Gang Flow