Site icon Gang Flow

Un coup de coeur pour « Sisters » de Johan Farjot

« Une nécessité pour moi que d’aller voir ces écritures originales. »

Johan Farjot réunit au disque les oeuvres pour piano de Lili et Nadia Boulanger. Posant un regard attendri sur ces deux figures emblématiques de la musique du 20ème siècle, le compositeur et pianiste rappelle aussi à quel point leurs personnalités, mystérieuses parfois, méritent qu’on les explore. Encore et encore. Disponible au label Klarthe.

Entretien avec Johan Farjot pour Culture Sur-Mesure

 » Oui, il est passionnant d’aller au coeur de la source, parce qu’il est très émouvant de voir leurs écritures. Cette écriture presque juvénile de la part de Lili Boulanger Elles étaient très jeunes quand elles composaient l’une et l’autre. On sent une fièvre, quelque chose de très sincère, d’authentique et c’est une nécessité pour moi que d’aller voir ces écritures originales au travers de ces magnifiques institutions que nous avons en France. Nous sommes en effet très chanceux que de pouvoir accéder à ces archives.

(…) Grâce à Alexandra Laederich et le Centre international Nadia et Lili Boulanger, j’ai pu regarder toutes ces partitions. Soit sous forme de scan, soit en accédant directement à la partition. C’était très émouvant. J’ai dû même faire un travail de retranscription. Il y a, en effet, une pièce pour quatre mains de Nadia Boulanger que j’ai dû recopier parce qu’en somme, c’était illisible. Il était incroyable de pouvoir, note après note, refaire émerger cet édifice musical.

Parmi les inédits, il y a la Pièce pour deux pianos, que j’ai enregistré seul parce que nous étions en plein confinement. Nous avons pris la décision de le faire avec la technique du « re-recording ». Ainsi, le casque sur les oreilles, j’ai pu enregistrer les deux parties… »

Le site internet de l’artiste ici

Quitter la version mobile