Très belle Bernardina et sa vie secrète à la Pietà

Bernardina

Bernardina – Une vie secrète à la Pietà ou comment un programme musical autour d’Antonio Vivaldi s’accompagne d’une très belle nouvelle écrite par Arièle Butaux.

Ce livre-disque est disponible au label Seulétoile.

Bernardina, ou la famille de l’Ospedale della Pietà

« On m’appelle Bernardina. Je n’ai pas de nom de famille. Juste un P marqué au fer rouge en haut du bras gauche. P comme Pietà. Ai-je souffert quand le médecin chirurgien m’a tatouée comme une vulgaire brebis ? Qui peut le dire ? Les enfants sans famille sont des enfants sans mémoire. Le P d’Anna Maria est plus net que le mien. Plus gracieux aussi. Tout est plus net et plus gracieux chez Anna Maria. La grâce d’Anna Maria : ma joie et mon malheur. »

Sous la magnifique plume d’Arièle Butaux, l’Ospedale della Pietà prend visages. Bien sûr, Vivaldi est la figure tutélaire du pensionnat. Mais les jeunes filles, orphelines et musiciennes, restent mystérieuses. Sans aucun doute, pour le plus grand plaisir des lecteurs de Rousseau, et de tous ceux qui s’amusent du mystère plutôt que de s’en chagriner. Reste le talent d’Arièle Butaux. Dans un dialogue entre Bernardina, Anna Maria, Anna, dans leur amitié et leur rivalités, leurs retrouvailles sous les notes du maître Vivaldi, Arièle Butaux raconte la famille de l’Ospedale della Pietà, avec ses faux-semblants, ses ressentis et ses délicatesses.

Et puis, ils sont magnifiques ces musiciens ! Dans un programme où Vivaldi, Gasparini, Caldara, Marcello, Albinoni, Galupi, Scarlatti, Laurenti conversent, Alice Julien-Laferrière (violon baroque), Pauline Buet (violoncelle baroque) et Jean-Christophe Leclère (orgue et clavecin) excellent. Le projet né d’une inititiave de Jean-Christophe Leclère a été enregistré dans l’église de Bellegarde (Suisse) en décembre 2016 sur un orgue historique de 1786 et un clavecin Vater/Griewisch.

Bernardina, une vie secrète à la Pietà : une nouvelle remarquable, un disque superbe et une très belle postface historique écrite par Olivier Fourès qui rejoindront notre bibliothèque de coeur. Nous espérons qu’elle rejoindra bientôt la vôtre.