Site icon Gang Flow

Le génie de Ravel, l’élégance de Clément Lefebvre

Clément LEFEBVRE Ravel
Clément LEFEBVRE

On ne présente plus Ravel. Et on écoutera Clément Lefebvre très longtemps. Ce jeune pianiste, lauréat du Concours Long-Thibaut en 2019, émerveille de la subtilité et l’élégance de son jeu. Son second disque consacré à Ravel est un joyau, brillant et délicat.

Ce disque est disponible au label Evidence.

« Le plaisir délicieux et toujours renouvelé d’une occupation inutile »

(Valses nobles et sentimentales, Exergue, emprunté par Ravel à Henri de Régnier).

Ravel, personnel et minutieux. Précis et moderne. Aucune musique ne pouvait mieux convenir à l’élégance de Clément Lefebvre. Sensible mais lumineux, délicat mais déterminé. Dans ce disque, le jeune artiste a choisi des pièces pour piano dans lesquelles Ravel se confronte au passé. La musique baroque, la danse ancienne, la valse viennoise, Schubert. Voici le compositeur prêt à embrasser les genres du passé pour les rafraîchir de sa modernité. Au disque, voici notre pianiste maîtrisant la subtilité des couleurs et les reliefs du langage harmonique subissant une mue sous la plume de Ravel.

Clément Lefebvre ravit au disque. Il éblouit à la scène. En concert le 13 novembre 2021 à la Scala Paris, l’artiste a su embrasser avec une désarmante simplicité la complexité de l’écriture. Assurément un grand artiste, et un jeune homme qui, une fois le piano laissé derrière lui, porte une belle timidité tout à fait désarmante. Que cette élégance et ce talent portent chance très longtemps à ce grand et néanmoins jeune artiste.

Programme : Sonatine. Menuet sur le nom de Haydn. Valses nobles et sentimentales. Menuet antique. Pavane pour une infante défunte. Le Tombeau de Couperin.

Ravel, par Clément Lefebvre : Extrait

Notre podcast

Culture Sur-Mesure

Quitter la version mobile