Site icon Gang Flow

L’incandescence de Marie Jaëll entendue magnifiquement par Célia Oneto Bensaid

Marie Jaëll
Marie Jaëll

Il est devenu rare d’écouter un disque aussi envoutant et pénétrant dès les premières notes. Les Pièces pour piano d’après une lecture de Dante, cycle grandiose pour piano solo composé par la française Marie Jaëll sont enregistrées en première mondiale. L’univers magistral d’une compositrice encore trop peu connue, Marie Jaël (1846-1925), servi par le talent et la finesse de compréhension de la jeune pianiste Célia Oneto Bensaid nous conduisent à recommander chaleureusement cet enregistrement présenté par le label Présence Compositrices.

Pièces pour piano d’après une lecture de Dante de Marie Jaëll : un cycle grandiose pour piano solo

Il m’est venu une telle profusion et de si drôles d’idées dans une oeuvre que je suis sur le point de terminer…
Il s’agit de l’Enfer, du Purgatoire et du Paradis : on ne voit pas tous les jours de la musique comme cela.

Lettre de Marie Jaëll à Camille Saint-Saëns, 2 août 1893

C’est en 2019 que Célia Oneto Bensaid a découvert les Pièces pour piano d’après une lecture de Dante de Marie Jaëll. Une demande inspirée de Claire Bodin qui souhaitait programmer l’oeuvre dans son festival. Un travail long mais important pour la jeune pianiste. Elle se préparait là à nous livrer l’un des plus beaux disques de l’année 2022… La partition est redoutable. L’oeuvre d’une écriture si précise et émotionnellement aboutie que seul un musicien d’ampleur et de caractère peut relever le défi sans faillir. Célia Oneto Bensaid, malgré sa jeunesse, éblouit donc.

Difficulté de la partition écrite par une virtuose du piano. Exigence de l’oeuvre nourrie par une tradition musicale et littéraire longue et exigeante, Célia Oneto Bensaid relève un défi. « Dans ces 18 pièces, la technique pianistique tout entière est passée en revue, des gammes aux arpèges en passant par les octaves, les déplacements, les tierces, sixtes, chromatismes… mais également au travers des pièces lentes dans lesquelles la recherche sonore doit être approfondie, réfléchie. Le tout avec des harmonies parfois visionnaires, laissant penser que Scriabine ou Debussy ne sont pas loin… sans parler de ce « Paradis » dont la métrique est presque tout le temps à 5 temps ! »

Ce disque rassemble les pages les plus incandescentes à celles d’une délicatesse infinie de Marie Jaëll, interprétées par une artiste dont le jeu, de caractère et mature, mérite les plus belles reconnaissances du public. Il est à notre sens l’une des plus belles publications de l’année 2022.

Sortie le 25 novembre 2022 : Label Présences Compositrices.

Dans l’actualité de Célia Oneto Bensaid

Les compositrices françaises Bonis, Sohy, Jaëll, Stephenson 

• 18 novembre 2022, Opéra Grand Avignon
• 13 février 2023, Salle Cortot, Paris
• 7 mars 2023, Bucarest (Roumanie)

Concerto n°1 de Marie Jaëll direction Debora Waldman • Orchestre National d’Avignon Provence

• 13 avril 2023, Opéra d’Avignon
• 14 avril 2023, Théâtre du Quattro, Gap
• 16 avril 2023, Pôle culturel Jean Ferrat, Sauveterre


Découvrez notre podcast Culture Sur-Mesure

Nos publications récentes

Quitter la version mobile